#GhoMan – Chasing the Ghosts

Ce projet vise à développer une méthode systématique d’investigation et de mappage du ghost management à l’œuvre dans la recherche scientifique, la pratique médicale et la santé publique.

Notre démarche combine approche académique et journalisme d’enquête.

Notre méthode et nos outils sont en libre accès.

Pourquoi ce projet?

 Lors de la conférence PODC 2018, Re-Check s’est servi de cartes pour présenter les résultats de trois enquêtes long format (contraceptifs oraux de 3e et 4e génération, lobbying au Parlement suisse pour le dépistage organisé du cancer du sein et lancement des vaccins anti-HPV).

Ces visualisations nous ont permis de tester l’hypothèse développée par Marc-André Gagnon, qui s’est appuyé sur le cadre théorique de Sergio Sismondo postulant l’existence d’un ghost management (GhoMan) à l’œuvre dans la recherche et la pratique médicales.

Le ghost management est défini comme les efforts et les stratégies systématiques déployés en coulisses par les grandes entreprises pour façonner les connaissances, les idées et les récits concernant des produits spécifiques. Ces efforts et ces stratégies affectent l’ensemble du domaine de la médecine et de la santé publique en réalisant sept types de «capture»: capture scientifique, capture réglementaire, capture du marché, capture professionnelle, capture médiatique, capture technologique et capture de la société civile.

Les cartes établies par Re-Check ont confirmé la pertinence de cette hypothèse.

Nous avons alors décidé de collaborer avec Marc-André Gagnon, Sergio Sismondo et Marc Lee Hunter afin de développer une méthode cohérente, systématique et validée pour mettre en évidence, analyser et cartographier le GhoMan dans le domaine de la santé publique, de la recherche et de la pratique médicale.

Nous visons à rendre cette méthode facilement applicable et disponible pour les chercheurs universitaires, les journalistes d’investigation et d’autres acteurs (décideurs politiques, défenseurs des consommateurs, organisations non gouvernementales) qui souhaitent explorer le phénomène et le visualiser à l’œuvre.

Notre équipe

Catherine Riva
Catherine RivaRe-Check Investigating and Mapping Health Affairs (CH)
Catherine Riva est journaliste d’enquête indépendante et cofondatrice de Re-Check. Re-Check développe des méthodes et des outils pour concevoir des cartes qui permettent de visualiser les influences, les agendas cachés et les conflits d’intérêts dans le domaine de la santé et de la médecine.
Serena Tinari
Serena TinariRe-Check Investigating and Mapping Health Affairs (CH)
Serena Tinari est journaliste d’enquête indépendante et cofondatrice de Re-Check. Re-Check développe des méthodes et des outils pour concevoir des cartes qui permettent de visualiser les influences, les agendas cachés et les conflits d’intérêts dans le domaine de la santé et de la médecine.
Marc-André Gagnon
Marc-André GagnonSchool of Public Policy & Administration, Carleton University, Ottawa (CAN)
Marc-André Gagnon est professeur associé en politiques publiques, affecté à la fois aux Sciences de santé et à l’Institut d’économie politique. Titulaire d’un doctorat en sciences politiques et d’un Master of Advanced Studies in Economics, il a effectué un post-doc en droit et en éthique, tout en enseignant la sociologie et l’économie.
Sergio Sismondo
Sergio SismondoDepartment of Philosophy, Queen’s University, Kingston (CAN)
Sergio Sismondo est professeur de philosophie et de sociologie. Ses travaux de recherche se situent à l’intersection de la philosophie et de la sociologie des sciences. Il a notamment étudié la nature et la distribution de la recherche pharmaceutique, qu’il considère comme un projet d’économie politique de la connaissance. Il est l’auteur, entre autres, de Ghost-Managed Medicine: Big Pharma’s Invisible Hands (Mattering, 2018). Sergio Sismondo est actuellement rédacteur en chef de la revue Social Studies of Science.
Mark Lee Hunter
Mark Lee HunterINSEAD Social Innovation Centre, Fontainebleau (FRA)
Mark Lee Hunter est journaliste d’enquête, professeur associé et chercheur. Il a été l’auteur principal et l’éditeur de Story-Based Inquiry: A Manual for Investigative Journalists. Cette publication de l’UNESCO est le manuel le plus utilisé dans l’histoire du journalisme d’investigation. Ses recherches sur le développement des médias sont publiées dans des revues universitaires de premier plan.

Autres participants: Louise Vandelac, Université du Québec à Montréal | Paul Thacker, journaliste d’enquête | Cecilia Rikap, City University of London | Kean Birch, York University, Toronto

Notre approche

Etapes du projet et chronologie

DIVULGUER DES INFORMATIONS
S’ABONNER A LA NEWSLETTER
FAIRE UN DON